Europe 2050,

   D'un territoire à l'autre

Nous ne sommes pas des photographes médiatisés, à succès et reconnus, ou encore de jeunes talents prometteurs au début de leur carrière. Ancrés dans notre époque, nous prenons en pleine figure les contradictions, les aberrations d’une société dont les fondements sont remis en question, rongée par la concurrence, et l’exploitation de l’Autre ; génération de trentenaires sans perspective de carrière, l’ascenseur social bloqué au rez-de-chaussée, nous sommes les premiers à ne pas pouvoir espérer mieux que nos parents. 

2015, ce qui est qualifié de « crise des migrants » atteint son paroxysme. Saoulés, noyés par le traitement médiatique de cette question « migratoire », nous avons pris la route pour aller voir là-bas, aux confins de l’Europe. De septembre 2015 à janvier 2016, puis d'octobre 2017 à janvier 2018, durant 9 mois nous avons vécu dans notre voiture, parcouru l’Europe à la rencontre de ces personnes, les « migrants », mot que nous détestons, qui ne veut rien dire, un statut fourre-tout qui recouvre une pluralité de situations. 

Et ce que nous avons vu, c’était moche ; la laideur d’une Humanité qui ne l’est plus, humaine, animée par une logique quasi-animale. Nous avons vu l’armée, les barbelés, la misère et les gens pleurer, déchirés, des familles broyées qui ont connu la prison et les lois d’exception. Nous tentons ici, par ce documentaire, de porter nos convictions au regard de l’Autre, et que voulons-nous donner à voir ?  Une humanité qui se passe de commentaire, qui n’a pas besoin de justification autre qu’elle-même. 

Nous n’avons pas d'autre choix, laisser un témoignage visuel de ce que nous n’aurons pas fait face à ce qui est sans doute le plus grand défi auquel est, et sera, confrontée l'Europe. La question démographique et, au-delà, humaine, est primordiale : vieillissement des Européens, mouvements de population à grande échelle, que ce soit pour des raisons climatiques (montées des eaux, sécheresses), conflictuelles guerres), ou économiques. Et il ne s'agit pas seulement de données statistiques, il s'agit d'êtres humains et de vivre ensemble, il s'agit de notre ouverture à l'Autre, de notre richesse. À une époque marquée par le développement personnel, le « coaching » et l’individualisme, il faut marteler le principe d’un besoin urgent de renouer avec le collectif, de prendre conscience du caractère indépassable de l’Autre. Londres, Damas, quartier Jaurès à Paris, nous partageons la même planète.

Notre feuille de route durant les 9 mois de la réalisation de ce documentaire :

France : septembre 2015

Allemagne : octobre 2015

Autriche : octobre, novembre, décembre 2015

Slovénie-Croatie : décembre 2015

Bulgarie : décembre 2015 et décembre 2017

Belgique : octobre 2017

Danemark-Suède : octobre 2017

Norvège : octobre 2017

Finlande : novembre, décembre 2017

• Hongrie : décembre 2017

Grèce : décembre 2017, janvier 2018