La Belgique,

   Une expérience récente

LE PETIT CHÂTEAU, BRUXELLES - 3 et 4 OCTOBRE 2017 

1/4

Ce centre, également dirigé par Fedasil, est très visible, massif, imposant, il se détache très nettement de son environnement ; c'est le premier centre de demandeurs d'asile à ouvrir en Belgique, en 1986 et également le premier de part sa capacité d'accueil, un peu plus de 800 places. De l'extérieur, un imposant drapeau l'identifie sans ambiguïté, l'entrée est bornée par une porte massive, un poste d'accueil immense surveille les entrées et les sorties de nombreuses personnes.

Cette identification et cette reconnaissance immédiate des centres de demandeurs d'asile pose question :

Comment intégrer des personnes déjà estampillées « étranger » ?

Le choix de ces lieux se comprend par des besoins logistiques et, eu égard au grand nombre de demandeurs d'asile, les héberger décemment n'est pas évident, d'autant que la majorité des demandes sera refusée, mais le choix de ces lieux est vraiment lourd de conséquences sur une possible intégration à venir.

A ce stade de notre travail, nous commençons déjà à percevoir les éléments de l'équation territoire et intégration ; taille et type de bâtiments d'accueil, capacité d'accueil, accès aux transports publics et intégration ou non au sein du tissu urbain.

Les centres en Belgique